septembre 2010, ballade

Je suis dans la ville / et j’entends le grondement / des vagues. Je suis dans la ville / et mon regard se perd, / dans la lumière bossue / des nuages après la pluie, / accroché aux oiseaux. / Je suis dans la ville et / j’aime circuler / dans ses artères / Je suis fragment / de son flux / parfois je m’arrête / et je l’entends respirer / je suis sa respiration / je me laisse aspirer / par elle/ Je suis dans la ville / les places / les cinémas / les terrasses / m’attendent / et je viens. / Je m’arrête et c’est moi / qui la pénètre. / Je suis dans la ville / et au bord de son fleuve / traversée par les ondes / mêlée à mes mouvements / déplacements / mobiles / immobiles / les espoirs. / Elle m’enveloppe / et me révèle / me prend et m’offre à la joie / de marcher dans ce monde / que je ne saisi pas. / Je suis dans la ville / l’océan sous mes pas / ombre au delà de mon corps / matière vivante / nourriture / force / dans laquelle je glisse / portée / soulagée / je respire.

KM2010

Ballade